Digipedia fiduciaire : de Q comme QR-facture à U comme Utilisation décontractée

13.01.2020

Nous avons rassemblé quelques termes et sujets de la numérisation fiduciaire et créé ce petit “Digipedia” pour vous. Aujourd’hui : de Q comme QR-facture à U comme Utilisation décontractée des nouvelles technologies.

Q – QR-facture

La facture QR remplacera le bulletin de versement à partir de 2020, et rendra le règlement et l’établissement de facture encore plus efficace. C’est l’alternative écologique aux factures papier ainsi qu’une contribution importante à la pérennité du trafic des paiements dans une Suisse numérique. Le code QR contient toutes les informations de paiement nécessaires, sous forme numérique. La section paiement de la facture QR remplace les bulletins de versement orange et rouge et contient toutes les informations nécessaires à l’exécution du paiement ou au traitement ultérieur de la facture. Pour plus d’informations, voir le portail d’information ISO 20022.


R – Reporting, numérique et en déplacement

Le reporting est également soumis à la transformation numérique. Grâce à de puissants systèmes de logiciels, des quantités incroyables de données peuvent être collectées et stockées. Ces informations et les résultats qui en découlent sont une condition préalable à une gestion d’entreprise agile et orientée vers l’avenir (voir aussi “L comme dans la planification des liquidités”). Le “reporting numérique” offre un potentiel considérable, surtout si vos clients disposent d’un accès en ligne à des chiffres et des données toujours à jour. Tout cela est encore plus agréable si les rapports sont présentés de manière attrayante et si l’opération n’est pas forcément un travail de sorcière. Les fabricants de logiciels tels que Topal Solutions et Vertec ont également reconnu la valeur d’une bonne forme de visualisation des rapports et attachent une grande importance à leur conception attrayante. Avec la nouvelle Topal WebSolution, différents rapports sont disponibles qui vous donnent, à vous et à vos clients, un aperçu rapide de vos ressources financières. Il est même possible de configurer librement les éléments graphiques (widgets) dans le tableau de bord.


S – Safety first

La mise en réseau accrue des infrastructures, des processus et des données informatiques avec l’Internet est une condition préalable pour tirer parti des avantages de la numérisation. Dans le même temps, le risque lié au cyberespace augmente. Pour les fiduciaires ou les prestataires de services en particulier, leurs propres informations ainsi que celles de leurs clients constituent le capital social le plus précieux. De plus, il est de leur responsabilité de protéger toutes les données contre tout accès non autorisé ou contre leur perte. “La sécurité d’abord” est donc la priorité absolue de la numérisation. Une solution de sauvegarde éprouvée est l’un des éléments de base les plus importants pour sécuriser le capital de données et d’informations de votre propre entreprise. Dans ce blog, découvrez-en plus sur notre concept de sauvegarde sophistiqué et sur le lien entre un bunker anti-nucléaire et la sécurité informatique.


T – Transformation numérique de la fiduciaire 

Aujourd’hui encore, les fiduciaires réalisent une grande partie de leur chiffre d’affaires grâce à la saisie et à la comptabilisation des données. Des heures de saisie manuelle dans le logiciel de comptabilité à un bon taux horaire – cela n’a pas été une mauvaise affaire jusqu’à présent. Cependant, des tâches plus passionnantes sont effectuées par le gestionnaire de mandat, qui vérifie la qualité des données, conseille les clients et prépare les comptes annuels (généralement à un taux horaire encore plus intéressant). L’automatisation élimine une grande partie du travail manuel de comptabilisation et le modèle économique traditionnel sera bientôt obsolète. Beaucoup d’écritures seront déjà comptabilisées dans le logiciel et le “comptable” classique sera numérisé. D’autre part, l’importance du gestionnaire de mandat ne cesse de croître, car le cerveau humain, l’expertise et, surtout, les compétences de conseil amicales ne peuvent être automatisés. Il en va de même pour la proximité et la confiance des clients, qui ne peuvent être rationalisées dans le conseil fiduciaire.L’importance de la comptabilisation et de la saisie manuelle des données est réduite, mais le potentiel de l’activité de conseil augmente, dont vous pouvez profiter :

  • Devenez un partenaire financier indispensable pour vos clients en leur offrant des services complets, par exemple dans le domaine de l’analyse financière.
  • Grâce à des chiffres constamment mis à jour, vous pouvez conseiller vos mandants de manière complète et au plus près de l’actualité.
  • Créez une nouvelle valeur ajoutée pour vos clients, par exemple par le biais d’une archive numérique et accordez-leur un accès externe à celle-ci.
  • Le cloud vous permet de surmonter les frontières entre vous et vos mandants et favorise une coopération plus étroite (et donc d’augmenter la barrière du changement).

Apprenez-en davantage sur les stratégies dans ce blog.


U – Utilisation décontractée des nouvelles technologies 

Entre-temps, l’une des premières questions qui sont posées lorsqu’il s’agit d’une éventuelle collaboration avec un nouveau client est : “Puis-je également tenir la comptabilité via Internet ? Ceci n’est pas sans impact sur le travail des fiduciaires. Quelle en est la raison ? La prochaine génération de “digital natives”, des jeunes qui ne connaissent plus un monde sans Internet, ont créé une approche détendue des nouvelles technologies. Lorsque ces jeunes sont nés au tournant du millénaire, Internet était déjà là. Cette génération entre aujourd’hui dans le monde du travail et ne peut plus comprendre certains processus et comportements des “anciennes générations”. Des facteurs externes comme l’obligation d’utiliser la facture électronique pour les fournisseurs des entreprises fédérales contribuent à la transformation en cours. Outre ces facteurs socio-démographiques et réglementaires, les technologies elles-mêmes ont une influence considérable sur le développement de la numérisation. Le fait est que les possibilités numériques sont disponibles, sont de plus en plus utilisées et transformées d’un sujet à la mode en un critère de coopération avec un fiduciaire. Les tendances sociales et techniques modifient ainsi les services d’un fiduciaire et offrent des opportunités pour de nouveaux modèles d’affaires.