Partie 1 : Nos experts corrigent les erreurs de numérisation

22.10.2018

Les robots supplantent-ils les comptables ? Nos données ne sont-elles plus sécurisées ? La numérisation est-elle réservée aux grandes entreprises ? Nos experts ont rassemblé les mythes les plus courants sur la numérisation dans cette série de blogues et ils sont en train de faire le ménage.

La numérisation est dans toutes les bouches et cela cause de l’inquiétude à bien des gens. Elle apporte certainement beaucoup d’innovations et exige une plus grande flexibilité et agilité afin de se familiariser avec ces innovations qui progressent rapidement. En considérant les aspects positifs de la numérisation, on se rend rapidement compte à quel point ces innovations sont utiles. Elles accélèrent les processus, simplifient les étapes de travail complexes et optimisent l’exécution du travail de manière efficace. Remplacer des employés ? Sous réserve de certaines conditions. Parce que les fonctions des employés changent en raison de la numérisation et créent de nouvelles possibilités, de nouveaux emplois et de nouveaux secteurs.

Erreur n° 1 : Le comptable n’est plus nécessaire – nous avons maintenant des robots !

L’image typique du comptable « nerd » portant des lunettes, un costume trop serré ou trop large, une coiffure de premier de classe avec des manières strictes peut enfin se transformer : Le comptable moderne ne se cache plus dans un petit bureau sans fenêtre et ne passe pas son temps à polir sa calculatrice une fois le travail terminé. Le comptable d’aujourd’hui est agile, a une grande affinité pour les logiciels et connaît très bien les médias numériques. Il est moderne, intéressé et très motivé à suivre le rythme du changement numérique. Le logiciel complète son travail, simplifie certains processus et aide à changer la profession de comptable, faisant de lui de plus en plus un consultant. Avec les emplois nouvellement créés dans la comptabilité, des spécialistes peuvent être formés spécifiquement et se consacrer à l’analyse et à l’évaluation des données que le « robot comptable » produit pour eux.

Erreur n° 2 : Les données ne sont plus en sécurité dans le monde numérique ? Bien sûr que oui !

Alors qu’autrefois, les documents étaient stockés dans des coffre-forts verrouillés chaque soirs, aujourd’hui de multiples variantes  de serveurs intelligents prennent en charge la fonction de sauvegarde des données. Soit ils se trouvent dans un joli nuage, loin du feu, de l’eau ou des voleurs. Le cloud est maintenant bien connu, mais certaines fiduciaires ne savent toujours pas si ce type de sauvegarde de données sera vraiment rentable à long terme. Ces données sont-elles réellement protégées contre tout accès non autorisé ? Nous disons : Oui ! intusdata offre des solutions de cloud computing fiables pour les fiduciaires soucieuses de la sécurité. Toutes les données sont cryptées et stockées en toute sécurité. L’emplacement de notre centre de données est consciemment situé en Suisse, offre la meilleure sécurité possible et dispose d’un concept de sauvegarde sophistiqué. Tout doute lié au fait de savoir si ces données pourraient être vendues à l’Amérique peut donc être complètement dissipé. Vos données sont sécurisées sur nos serveurs suisses. Parce que nous :

  • disposons d’une loi forte en matière de protection des données
  • utilisons le secret commercial usuel en Suisse
  • offrons des standards de sécurité et de qualité supérieurs à la moyenne
  • attachons de l’importance à la stabilité politique et économique de la Suisse

Vous voulez en savoir plus sur notre nuage ? Nos experts se feront un plaisir de vous fournir de plus amples informations sur nos produits cloud.

Erreur n° 3 : La numérisation des processus d’affaires est un projet majeur. Pas du tout !

La numérisation commence à petite échelle. Imprimez-vous toujours vos e-mails pour ensuite les classer soigneusement dans le dossier client ? La première étape peut déjà  être mise en œuvre à ce stade : avec la numérisation du courrier entrant. D’autres étapes ont lieu, par exemple, pendant le stockage des données. Il n’est plus nécessaire d’imprimer des lettres et de les stocker dans le dossier si celui-ci fonctionne déjà dans une structure de données contrôlée par le système. Le soi-disant « bureau sans papier » est au printemps de la vie quotidienne au bureau : c’est merveilleux de pouvoir trouver les données dont vous avez besoin à l’aide de la fonction de recherche et que vous n’avez plus besoin d’aller fouiller dans les archives poussiéreuses. Le gain de temps du bureau sans papier est immense. Le temps gagné peut être utilisé pour d’autres tâches. La numérisation des processus d’affaires peut donc être si simple. Essayez-le ! Contactez nos experts en numérique pour de plus amples informations passionnantes.

Conclusion : exploiter les synergies.

Vous n’aimiez aller aux archives que parce que vous pouviez vous lever de votre chaise et bouger vos jambes ? Bien entendu, la numérisation peut – pour certains employés – entraîner une restriction de leurs activités sportives au bureau. Mais là aussi, beaucoup de choses peuvent être optimisées : Rendez visite à vos collègues dans le bureau d’à côté au lieu de décrocher le téléphone. Ou enfourchez votre vélo lors des journées de beau temps. Vous serez ravis !